preloder

Sports

Une photographie n’est pas réellement figée

Un cliché issu d’une séance de prises de vues pour portrait peu, en effet, être statique, immobile. En revanche, un cadre dans lequel la photographie n’est pas figée est le sport.
Chaque cliché est l’empreinte d’une action, d’une dynamique.

Un poing de boxeur capturé au vol par un objectif n’est pas immobile, le lecteur l’imagine en train de percuter l’adversaire.
Un ballon frappé du pied est déjà en train de traverser le terrain dans l’imaginaire du lecteur.
Une automobile négociant son virage dans une course évoquera le crissement des pneus et l’odeur de l’asphalte instantanément.

C’est pour cette raison que la photographie de sport me plaît : elle permet d’aborder la photographie sous un autre jour.